Les ganaderias pour Séville.

SévilleLa Feria d’Avril de Séville approche, et les cartels sont en cours de négociation.

Le premier pas, à savoir le choix des ganaderias, a été fait. L’engagement des toreros bat son plein et les tractations vont bon train. Il semble que l’incendie provoqué l’an dernier par les propos des organisateurs soit à moitié éteint puisque deux des toreros du G5 ont donné leur accord pour participer à la feria, José Maria Manzanares et Morante de la Puebla. Des braises subsistent sous les cendres : El Juli, Alejandro Talavante et Miguel Angel Perera, dont on ne sait pour le moment s’ils feront marche arrière suite aux excuses de l’empresa Pagès.

Quant aux ganaderias, comme chaque année, on prend les mêmes et on recommence, même si certaines dites « commerciales » n’ont guère fait vibrer les aficionados lors des temporadas précédentes. Mais si on veut certains noms sur les affiches, il faut en passer par là !

Reviennent cette année Juan Pedro Domecq, Montalvo, Fuente Ymbro, Victorino Martín,  Jandilla, Garcigrande, Victoriano del Río, El Pilar (avec deux corridas), Fermín Bohórquez, San Mateo et San Pelayo, Torrestrella et Miura.

Les fers de Daniel Ruiz, García Jiménez et Montealto laissent la place à ceux de Núñez del Cuvillo, Cayetano Muñoz et José Luis Pereda (NdR : blanc bonnet et bonnet blanc).

On le voit, l’ossature de base n’a guère changé et tant pis pour les aficionados « a los toros », ils se consoleront ailleurs, peut-être …