Nîmes. L’union fait la force : l’actualité de la Peña Camille Juan.

ALa salle « El Cordobés » de l’Impérator nîmois a accueilli, samedi 31 janvier, de nombreux aficionados, réunis autour de Camille Juan à l’occasion de l’assemblée générale de son club taurin.

Les proches du matador nîmois, une soixantaine de personnes parmi lesquelles se trouvaient plusieurs représentants de la Coordination des Clubs Taurins Nîmois, se sont retrouvés une nouvelle fois pour témoigner leur soutien au matador et revivre les moments forts de la temporada 2014.
L’aventure commune initiée en 2013 par Camille et par de nombreux aficionados nîmois, réunis au sein de la Peña Camille Juan, membre de la Coordination des Clubs Taurins de la ville, s’est concrétisée en 2014 par le partage d’une saison riche et intense. Ces aficionados ont offert au torero la possibilité de parfaire sa présentation en lui ouvrant les portes de plusieurs ganaderias espagnoles de prestige et en construisant, avec lui et autour de lui, une saison qualifiée par le matador comme étant « certainement la plus importante » de sa carrière.
B
Conduite dans la bonne humeur par Joe Gabourdés et illustrée par les superbes clichés de la photographe Laure Crespy, la soirée s’est articulée en trois temps : un apéritif fut tout d’abord offert aux aficionados présents avant que le matador ne commente, avec ses proches, les images retraçant les moments forts de la temporada 2014.
La prestation convaincante de Camille Juan à Vergèze, malheureusement ternie par la forte commotion cérébrale reçue lors de l’exécution de la suerte suprême, fut tout d’abord commentée par Joé Gabourdés avant que Camille Juan n’évoque le valeureux combat qu’il mena face à la sauvagerie d’Ultimo, dernier fils de Pescalune d’Hubert Yonnet, toréé dans les arènes d’Ales.
Enfin, les aficionados purent redécouvrir les images de l’importante prestation réalisée par Camille Juan face à un offensif et bravissime exemplaire d’Adolfo Martin, nommé Monerias, dans les arènes catalanes de Céret.
Cette rétrospective permit de mesurer, s’il était encore nécessaire de le faire, l’importance des gestes réalisés tout au long de la saison dernière par Camille Juan : mises en suertes soignées, générosité dans la lidia et mise en valeur du taureau, furent sans aucun doute les piliers fondamentaux sur lesquels reposèrent les prestations du matador nîmois. Camille Juan a tenu, lors de cette soirée, à souligner qu’il ne renoncera pas à cette éthique taurine à laquelle il tient tant.
Pour leur part, les membres de la Peña Camille Juan ont souhaité réaffirmer leur détermination à soutenir un torero qui a su les convaincre dans l’arène et en dehors de celle-ci, par ses valeurs humaines et toreras : ensemble, ils continuent et continueront à défendre les valeurs éthiques et la générosité du torero nîmois.