AccueilActualitésActualités 2017Vauvert. 26 mars. 10ème Printemps des Jeunes Aficionados.

La novillada sans picadors donnée dans le cadre du 10ème Printemps des Jeunes Aficionados a attiré à Vauvert la foule des débuts de temporada avec deux tiers des tendidos occupés par des aficionados heureux de voir enfin débuter la saison.

Au menu des erales de Turquay, de gabarit modeste et de jeux divers, pour donner la réplique à deux novilleros français,  « El Rafi » et « Solalito » qui faisait ses débuts.

Le premier novillo, très juste de forces, n’a pas permis à Rafi de s’exprimer comme il l’aurait voulu. Accueilli par une larga cambiada de rodillas au fil des planches, il chuta à plusieurs reprises, obligeant le garçon à jouer la carte de la douceur en maniant les étoffes à mi-hauteur. Des détails çà et là mais point de possibilité de lier les muletazos. Entière trasera suffisante. Vuelta.

Le troisième, plus solide, fut reçu par véroniques, chicuelinas et larga cordobesa avant d’être banderillé correctement, comme le premier. Débutée par passes hautes à genoux, la faena s’étoffa sur la corne droite mais fut de moindre niveau lors du passage à gauche, l’eral se prêtant moins au jeu et le garçon s’y sentant moins à l’aise. Désarmé par le Turquay, Rafi fit face jusqu’à finir spectaculairement accroché par un bicho de plus en plus avisé. Trasteo finissant a menos avant des difficultés dans le maniement de la rapière. Salut.

Solalito reçut son premier adversaire par véroniques, chicuelinas et demie de correcte exécution, puis se lança dans une faena d’inégale valeur mais servie avec une application louable. Malgré des gestes souvent brouillons, on nota quelques séquences intéressantes. La mise à mort posa problème en quatre assauts pour entière contraire caida et oreille (généreuse) d’encouragement.

La lidia du quatrième montra que le garçon était encore très vert. accueilli par deux largas de rodillas, le novillo prit très vite les commandes et promena Solal qui, sans recours technique, ne put que subir le caractère compliqué du Turquay qui s’avisa très vite et ne lui pardonna rien. Malgré tout le jeune torero fit front et tua en trois assauts d’une entière contraire efficace. Salut. Comme dit le proverbe, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron ». A revoir …

Adam Samira, sobresaliente du jour, intervint aux quites avec des gestes non dénués d’élégance.

Au final, les recortadores d’Arte y Passion intervinrent avec une vache pas très abordable pour ce genre d’exercice avant de laisser place à Mickaël Toubas qui fit, avec cette même vache, une petite démonstration de toreo à cheval.

Reseña et photos : Paco.

Après la bandido, les organisateurs furent reçus par Jean Denat, maire de Vauvert, qui les remercia pour leur investissement dans l’organisation de ce 10ème Printemps des Jeunes Aficionados et rappelant par la même occasion son attachement aux traditions. (Photo : Paul Hermé)

Solalito reçut une muleta offerte par l’UCTPR.

En matinée, Patrick Varin, Tibo Garcia et Baptiste Cissé tientèrent respectivement trois machos de François André, Turquay et Granier, affichant des comportements divers, tant dans les étoffes que sous la pique de Gabin Rehabi. (Photos : Jean-Luc Jouet)

Les commentaires sont fermés.