AccueilActualitésActualités 2017Valladolid. 14 mai. Deux oreilles pour Talavante.

Alejandro Talavante marque une nouvelle fois les esprits en s’imposant de belle manière face au cinquième toro de la tarde auquel il coupe les deux oreilles.

L’extremeño s’est positionné à un haut niveau artistique, signant une faena profonde toute de technique et de variété et conclue d’une belle entière. Face au second de peu de présence, il ne put rien construire et se retira en silence tandis que le bicho était arrastré sous les sifflets du public.

Sébastien Castella avait auparavant ouvert la tarde par la lidia d’un toro noble mais sans forces. Le biterrois fut accroché au capote (voltereta sans conséquences) puis laissa quelques muletazos de bonne facture, sur la corne droite notamment. Salut après une demi-lame. La faible quatrième fut renvoyé aux corrales et remplacé par un sobrero du même fer. Bien au capote, Sébastien composa ensuite une bonne faena technique et templée, un ensemble de bon niveau qui dut primé d’un pavillon après une bonne estocade.

Andrés Roca Rey, qui se présentait de matador à Valladolid, fut comme souvent volontaire et efficace, allant dans le terrain des chiqueros où le bicho avait élu domicile, pour y composer une faena encimista vaillante portant sur les tendidos. Oreille après un metisaca et une estocade concluante. Le sixième, bien trop juste de forces, ne permit pas grand chose au jeune péruvien qui dut arracher des muletazos un par un à un toro sans charge. Final compliqué avec les aciers. Silence.

Les toros, porteurs du fer de Núñez de Tarifa, sortirent justes de présentation et de forces.

(Photo : José Salvador)

Les commentaires sont fermés.