AccueilActualitésActualités 2017Séville. 14 mai. Deux vueltas pour Leo Valadez.

Novillada intéressante et bien bien présentée porteuse du fer de Guadaira hier à Séville.

Face au beau premier utrero, Jésus Enrique Colombo, bien au capote, spectaculaire aux second tiers, donna des illusions en début de faena mais manqua du dominio nécessaire pour assujettir son adversaire, lequel finit par réduire ses charges. Faena sans brio terminée par une estocade correcte. Silence. Le mansote quatrième fut reçu par une larga de rodillas suivie d’un capeo volontaire. L’abus de capotazos par la suite laissa le bicho décomposé au dernier tiers. Colombo tenta d’en tirer ce qu’il pouvait mais sa faena, bien que volontaire, résulta sans fond ni transmission. Salut avec une bonne estocade.

Leo Valadez s’illustra au capote face au bon second avant de composer un bon début de faena, muleta basse. Hélas l’accord entre les deux protagonistes ne dura pas, le jeune mexicain ne parvenant pas à trouver la bonne distance. Trasteo d’inégale intensité conclu par une bonne lame. Vuelta. A nouveau bien au capote face au quinto, Valadez dut composer ensuite avec un utrero qui changea de comportement. De charge désordonnée, le bicho fit faire une voltereta sans conséquences au garçon qui cependant s’arrima et parvint à tirer de notables muletazos. Vuelta après une bonne estocade.

Le troisième fut compliqué à lidier, gardant la tête haute et fuyant le combat. Toñete ne put faire grand chose et dut se résoudre à tuer. Pris de vilaine manière en entrant a matar, le novillero sans tira sans mal. Salut. Le sixième demandait à être soumis par le bas mais le garçon ne lui appliqua pas toujours pareil traitement. Son travail fut donc d’une efficacité inégale et la mise à mort maladroite. Silence.

Photos : Joël Buravand.

Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS.

Les commentaires sont fermés.