AccueilActualitésActualités 2015Saint Sever. 11 novembre. Mejias triomphe avec le dernier Buendia.

unnamed-3Un joli coup d’épée et quelques centaines de mouchoirs qui s’élèvent au dessus des arènes de Morlane, à Saint Sever.

Les choses finissent mieux qu’elles n’ont commencé. Jésus Mejias (bleu pâle et or), avec le cinquième novillo de Buendia, après un splendide coup d’épée, coupe deux oreilles qui mettent un terme à une série de quatre silences et qui viennent parfaire une faena excellente marquée par de nombreuses séries sur la main gauche.

unnamed-1Des moments irremplaçables, dessinés avec lenteur et beaucoup d’harmonie. Jesus Mejias s’est montré en grand maître de cette course. Les erales de Buendia furent des estampes et des exemples de ce que doivent être des Santa Coloma. Certes, il leur a manqué un peu de puissance pour terminer une faena et surtout conserver jusqu’au bout toute leur agressivité. Mais Jesus Mejias a su aborder sa confrontation avec énormément d’intelligence et rapidement trouver le bon tempo, surtout à gauche comme nous le soulignions. Après son excellente estocade, deux oreilles qui sont totalement incontestables.

unnamed-2Tibo Garcia (rouge et or) est entré en piste, contracté et n’a jamais trouvé la bonne mesure, ou, plus exactement, n’a pas su conserver le beau tempo qu’il a manifesté, avec classe et lenteur dans quelques extraordinaires séries sur la main gauche. Sa mise à mort laborieuse effacera tous ces bons moments.

unnamedBaptiste Cissé, lui aussi en rouge et or, démontrera beaucoup de temple et de lenteur dans son toreo. Il a conduit sa faena avec beaucoup de maîtrise, mais sans jamais parvenir à nous faire vibrer. Il s’y reprendra à plusieurs reprises pour tuer, écoutant même un avis.

unnamed-4unnamed-5David Salvador et Fernando Navarro, tous deux en bleu et or, sont demeuré dans un registre très anodin et manquant totalement de saveur, le premier ne transmettant pas la moindre émotion, le second par moments débordé. Pas grand chose à retenir.

Toutefois, les erales de Buendia auront surpris et réjoui pour leur présentation. Dommage qu’il n’y ait pas eu un peu plus de réelle réussite de la part des novilleros.

Reseña et photos : Jean-Michel Dussol.

Les commentaires sont fermés.