AccueilActualitésActualités 2015Nîmes. Camille Juan présente son encerrona.

_DSC2211Le matador nîmois Camille Juan avait vonvié hier la presse à l’hôtel Atria de Nîmes pour présenter son encerrona bénéfique du 1er octobre prochain à Vauvert (30).

_DSC2206Tout naturellement, le premier point abordé fut la raison de ce geste. Camille expliqua qu’il avait trois possibilités pour relancer sa carrière : toréer dans une arène de première catégorie et y triompher, monter une corrida dans une plaza de moindre importance, ou jouer les espontaneos. Vu qu’on ne lui propose pas la première solution, er que la troisième ne serait pas bien perçue, restait la deuxième solution.

_DSC2204Aidée par ses amis José Manrubia, ancien torero reconverti dans les arts graphiques, et Paul Massabo, chroniqueur au journal Var Matin, il se mit en quête de sponsors et mécènes susceptibles de l’aider dans son projet. Il les a trouvés. Pour cette corrida qu’il voulait 100 % française, la première idée était de choisir un toro dans plusieurs ganaderias tricolores, mais la complexité de cette organisation le fit se tourner vers une seule, celle d’Olivier Fernay y sus hijas d’origine Victoriano del Rio – Garcigrande – Jandilla. Parmi les toros restants (une dizaine dont certains avaient fait l’objet d’une pré-sélection pour Madrid), six bichos de présentation très sérieuse furent choisis (voir ci-dessous les photos de Laure Crespy).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_DSC2209Entretemps Camille s’était rapproché de la municipalité de Vauvert, un village avec lequel il a tissé des liens, pour la mise à disposition des arènes. Jean Denat, maire de la cité (présent hier), entra immédiatement dans le projet en affirmant qu’il était ouvert à toute proposition d’organisation de spectacles taurins dans sa plaza, précisant qu’il avait dû à contre-coeur supprimer la feria locale faute de crédits.

Fut ensuite abordé le prix des entrées. Camille précisa qu’il souhaitait que la corrida, un spectacle qui vient du peuple, soit abordable pour le plus grand nombre. Les spectacles taurins étant souvent inabordables pour les jeunes ou les familles, le prix de l’entrée sera l’euro symbolique, ce qui devrait permettre au plus grand nombre d’assister au spectacle. Bien évidemment ceux qui le souhaitent pourront donner plus.

_DSC2210Les frais de la corrida étant d’ores et déjà couverts (environ 35 000 € dont 50% pour les toros et 40% pour l’organisation), Camille (qui bien sûr va toréer bénévolement) a décidé que les fonds recueillis iraient à l’Association « Courir avec Sarah » qui s’occupe d’enfants handicapés en leur permettant de participer à des activités sportives, un thème qui est cher au coeur du torero qui exerce comme éducateur spécialisé dans le civil. Camille a déjà poussé le fauteuil de Sarah lors de courses dont la principale récompense fut un sourire venant éclairer le visage de l’enfant. Valérie Carreau, la maman de Sarah, présente à cette conférence, ne manqua pas de remercier publiquement Camille pour la générosité de sa démarche.

On passa ensuite aux questions de l’assistance. Côté cuadrillas, Camille précisa que tous les participants seraient français et rémunérés au tarif en vigueur, sauf si les subalternes décidaient de faire un geste. Côté sobresalientes, les deux toreros suppléants n’ont pas encore été choisis.

Camille, qui n’a jamais cessé de s’entraîner, de salon et chez un ganadero ami où il a tienté et tué des toros en privé, et dont José Manrubia a témoigné des grands progrès accomplis, a intensifié sa préparation pour aborder ce rendez-vous dans les meilleures conditions possibles. Nous lui souhaitons bien sûr un succès retentissant ! Rendez-vous le samedi 1er octobre à 15h30 à Vauvert !

Le public n’ayant plus de questions, Camille adressa ses remerciements aux personnes impliquées dans le montage de cette corrida bénéfique, puis les participants furent conviés à partager le verre de l’amitié.

Les commentaires sont fermés.