AccueilActualitésActualités 2015Nîmes. 19 septembre (tarde). Une alternative réussie et une leçon de tauromachie.

Capture d’écran 2015-09-20 à 09.02.34Belle journée ponctuée d’un petit vent. 3/4 d’arènes. Alternative d’Andrés ROCA REY avec comme parrain, Enrique PONCE et Juan BAUTISTA en témoin, devant des toros de la nébuleuse Domecq : 2 Victoriano del Rio, 2 Toros de Cortès, 3 Juan Pedro Domecq.

Capture d’écran 2015-09-20 à 08.51.27Tous correctement armés et présentés sans grande bravoure mais avec des comportements différents, le 6° a été changé après blessure à la pique. Après le paseo, les 3 diestros ont reçu une ovation du public.

Capture d’écran 2015-09-20 à 08.53.40Andrés ROCA REY reçoit avec douceur le cornu de la cérémonie pour l’emmener au centre avant une 1e pique sans conviction et une 2e pour les statistiques sans mise en suerte. Il réalise ensuite un joli quite au capote avant de recevoir son doctorat et de brinder son toro à ses proches. Il entame sa faena main droite, la musique est rapidement lancée. Son bicho est faible et marque déjà le pas. A gauche, ses naturelles aidées sont plus accrochées. Il revient élégamment à droite puis repasse à gauche pour en terminer par des luquesinas avant une entière dans les poumons. 1 oreille.

Capture d’écran 2015-09-20 à 09.01.51Avec le 6e, un Juan Pedro Domecq, piqué au vif par le succès de ses compañeros de cartel, le jeune Péruvien a voulu étaler toute sa science du maniement du capote dans un festival d’adornos et une larga afarolada de rodillas au centre de la piste. A la 1e pique, le cornu s’étale sous le cheval, se blessant ainsi la patte avant droite. Mouchoir vert. Avec le sobrero de Victoriano del Rio, il tente le bis repetita au capote avec notamment des chicuelinas serrées mais plus brouillonnes. 1e pique sur une seule corne et la 2e pour la forme. Brindis au public et il débute par des statuaires et des derechazos serrés à un toro qui s’avère vite avisé, se retournant très vite. Vaillant, mais un peu vert, Andrés ROCA REY ne baisse pas la main et finalement se fait prendre le genou gauche. Il repart au combat pour lui arracher encore quelques passes à droite avant de lui loger une entière basse. Une oreille du courage.

Capture d’écran 2015-09-20 à 08.56.16Enrique PONCE dut composer avec le 2e de l’après-midi, un grassouillet Toros de Cortès qui s’avéra hésitant après 2 piques insignifiantes. Il entame sa faena de muleta genou ployé à droite. Le cornu gratte et envoie des coups de tête. Le Valencian, fin technicien, réussit à régler le problème pour dessiner de fines naturelles. L’émotion allait enfin remplir l’amphithéâtre qui en manquait depuis le début de la feria. Il étale tout son temple et son professionnalisme. Une bonne épée concluante fait tomber une oreille du palco, mais en portant l’estocade, une vieille blessure aux adducteurs droits se réveille, l’handicapant pour la suite.

Capture d’écran 2015-09-20 à 08.58.50Le maestro revient pour le 4e, un Juan-Pedro Domecq colorado ojos de perdiz, sans pouvoir réellement le lidier au capote. Deux piques. Brindis au public. Malgré la douleur, Enrique PONCE dessine une jolie faena tout en élégance et douceur sous la musique. Le noble cornu se laisse faire à gauche et l’émotion revient à nouveau sur les gradins. Après un 1er avis, PONCE tue d’une entière. 2e avis et 2 oreilles.

Capture d’écran 2015-09-20 à 08.57.44Juan BAUTISTA accueille son Cortès par une larga à genou et des capotazos propres. 2 piques et entame à droite pour de beaux derechazos. Il sut se relacher et toréer avec lenteur. Bonne série à gauche, un peu courte peut-être, on aurait aimer en voir un peu plus. Retour à droite donc pour 1/4 d’épée a recibir et un descabello. 1 avis et 1oreille.

Capture d’écran 2015-09-20 à 09.00.04Avec le 5e, un Juan-Pedro Domecq, l’Arlésien démontre son envie à genoux au capote et après 2 petites piques et un quite un brin brouillon de ROCA REY (il manque de glisser sur son capote), il lui répond par de belles gaoneras et décide de banderiller notamment al sesgo por dentro d’école et al violin. Brindis au public. Il débute ensuite sa faena de muleta à genoux et par une série de derechazos de bon aloi. Musique. Torero complet, il sut allonger la charge de son adversaire. Courts passages à gauche et il en termine par un desplante à genou et une entière a recibir d’effet immédiat. 2 oreilles.

Une belle après-midi, enfin de l’émotion devant une leçon de tauromachie du Maestro PONCE et un grand Juan BAUTISTA en pleine forme. Porte des Consuls pour les 2 et un ROCA REY a hombros par la porte des cuadrillas, torero en devenir, à revoir.

Reseña : Christophe Dumond. Photos : Paco.

Nimes, Corrida del 19 de septiembre de 2015 5:30 p.m. from Suerte Matador TV on Vimeo.

Les commentaires sont fermés.