AccueilActualitésActualités 2015Madrid. 22 mai. Paco Ureña s’impose.

Paco Urena Las Ramblas Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Paco Ureña s’est imposé une nouvelle fois hier à Madrid en coupant la seule oreille de la tarde à un cinquième toro exigeant qui ne voulait rien savoir, d’un côté comme de l’autre.

Paco Urena Las Ramblas Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Paco Urena Las Ramblas Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Avec une détermination et un courage exemplaires, et au prix de deux volteretas, le murciano imposa sa loi, signant notamment une improbable série gauchère à base de longue naturelles, une faena que le public valorisa à sa hauteur. Quasi-entière dans tout le haut après ponchazo et une oreille de poids pour Ureña. Une nouvelle fois le torero de Lorca a conquis Madrid.

Paco Urena Las Ramblas Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Paco Urena Las Ramblas Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Le garçon avait auparavant toréé un bon toro, noble surtout sur la corne droite, avec de la classe mais manquant un peu de jus. Bien au capote, judicieux dans ses placements, Ureña avait signé une première faena ambidextre de bonne facture agrémentée de jolis détails et conclue au prix d’une voltereta d’une lame correcte mais longue d’effet nécessitant trois descabellos. Vuelta après pétition.

El Cid Buenavista Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

El Cid, face à un premier toro noble mais gazapon, resta inédit. Brève faena conclue par une lame basse. Silence. Pas beaucoup mieux face au maniable quatrième face auquel il composa une faena correcte dont on retiendra au final une bonne série gauchère. Silence après une estocade desprendida.

Fortes Julio de la Puerta Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Fortes Julio de la Puerta Madrid 22052016 Photo © Ferdinand DE MARCHI

Fortes vit son premier renvoyé aux corrales pour faiblesse et remplacé par un Julio de la Puerta mobile mais de charge désordonnée. Le malagueño se montrant vaillant sans parvenir à faire décoller son trasteo. Silence. Le sixième fut le plus fade de la tarde. Sans options, Fortes fit de son mieux et termina d’une demi-lame et d’un descabello. Silence.

Les toros de la tarde portaient les fers de Las Ramblas, Buenavista (4°) et Julio de la Puerta (3° bis).

A noter que Paco Ureña rejoint l’infirmerie à l’issue de la lidia du cinquième toro. On releva un puntazo à la cuisse gauche et au scrotum et de multiples contusions.

(Photos : Ferdinand De Marchi)

Les commentaires sont fermés.