AccueilActualitésActualités 2017Madrid. 12 mai. Oreille pour Morenito de Aranda.

Les toros d’El Ventorillo, de beau plumage, n’ont pas eu le ramage correspondant, et la course est restée dans une triste médiocrité, seul le cinquième (applaudi à l’arrastre), et à un degré moindre le second, se sont détachés dans cette grisaille ganadera.

Eugenio de Mora n’a pas eu le meilleur sorteo. Son premier fut mansote et fade, son second sans charge. Que faire ? Assurer le minimum, faute de pouvoir briller. Des difficultés avec les aciers face au premier. Silence aux deux.

Morenito de Aranda fut le mieux servi avec les deux Ventorillo les plus abordables. Le second de la tarde était un toro noble mais qui manquait de jus. Le garçon le toréa de belle manière sur les deux bords avec notamment de savoureuses naturelles de face. Hélas l’épée fit défaut et la récompense se limita à un salut. Le cinquième bicho afficha plus de fond. Mobile et doté d’une certaine caste, il se montra quelquefois exigeant dans la muleta de Morenito qui le toréa avec beaucoup de goût et de volonté, composant une faena de bon niveau qui fut primée de la première oreille de la feria après une bonne lame portée au second assaut.

Roman n’eut pas, lui non plus, de chance au sorteo. Son premier adversaire, brusque et décasté, le vit volontaire lors d’un trasteo correct mais sans brio. Le sixième, à la charge décomposée et collant dans les étoffes, lui fit faire une spectaculaire voltereta, heureusement sans conséquences. Trasteo à l’identique du premier. Silence aux deux.

(Photo : Javier Arroyo)

Les commentaires sont fermés.