AccueilActualitésActualités 2015Garlin. 10 avril (tarde). Luis David Adame triomphe. Vuelta pour le sixième Pedraza.

Garlin Novillada 2016-0654Les arènes de Garlin étaient pleines pour accueillir les novillos de Pedraza de Yeltes et la terna chargée de les combattre, à savoir Joaquin Galdos Moreno, le qualifié du matin Diego Carretero, et Luis David Adame.

Après une matinée riche en émotions ganaderas qui vit la qualification de Diego Carretero, on espérait une après-midi d’exception.

Garlin Novillada 2016-0042Le premier novillo de Joaquin Galdos est plus léger que ses frères du matin, et dès les premiers capotazos, on devine que ce n’est pas ce à quoi on s’attend de la part du bétail de cette ganaderia. Galdos enchaîne les passes sans conviction et on a du mal à retrouver le torero qu’on a connu auparavant. Après une première pique poussée et une seconde rencontre de moindre intensité, le jeune péruvien entame sa faena sans forcer son talent. Trasteo propre mais sans émotion, à l’image du novillo qui transmet peu. Final dans les tablas et une entière au troisième assaut. Silence après un avis.

Garlin Novillada 2016-0208Le vent se lève quand Diego Carretero pénètre en piste pour lidier le second Pedraza, encore un novillo qui ne va pas transmettre grand chose sur les gradins après deux piques correctes d’exécution. Le peu d’expérience du garçon et la fadeur de l’animal n’ajoutent rien à ce qui a été vu précédemment et on se dit que la novillada est mal engagée. Voltereta lors de la mise à mort, et silence avant un passage par l’infirmerie.

Garlin Novillada 2016-0247Le troisième novillo sort en boitillant (il n’avait pas été épargné par ses frères lors du débarquement, ceci expliquant sans doute cela). Le public manifeste mais le palco maintient le bicho en piste, ce qui ne facilite pas la tâche de Luis David Adame. Après un tiers de pique sans intensité, les poses de banderilles sont un peu laborieuses mais le Pedraza semble récupérer un peu de mobilité. Le jeune mexicain en profite pour enchaîner de bonnes séries de muletazos. Estocade latérale en deux temps et tombe la première oreille de la tarde.

Garlin Novillada 2016-0375Le quatrième Pedraza fait quant à lui honneur à sa devise. Galdos se hisse à sa hauteur et montre cette fois qu’il a le bagage nécessaire pour se mettre devant ce bétail. L’utrero sème la panique en renversant la cavalerie, puis se laisse finalement dompter par la muleta du péruvien, répondant à toutes les sollicitations de l’étoffe. Les bonnes séries s’enchaînent avec transmission jusqu’au coup d’épée final qui libère le second trophée de la tarde.

Garlin Novillada 2016-0507Entretemps, Diego Carretero est sorti de l’infirmerie et c’est avec la jambe bandée qu’il reçoit le cinquième novillo dont le trapio s’apparente à celui d’un toro. Grosse poussée au cheval avec à chaque fois une chute. Muleta en mains, Carretero fait preuve de courage mais il est encore bien vert pour l’épreuve et son manque de métier se fait cruellement sentir devant un adversaire affichant une telle présence. Lors de la faena, rien ne passe sur les étagères si ce n’est des craintes pour le garçon. Il ne réussira pas plus avec l’épée mais le public lui fera faire une vuelta pour récompenser son courage du matin et ses efforts de l’après-midi.

Garlin Novillada 2016-0600Après deux novillos fades et trois bons, que nous réservait le dernier Pedraza ? Peut-être un bicho d’exception dont la ganaderia a le secret ? Et effectivement le sixième restera dans les annales des
arènes de Garlin et Luis David Adame aussi. Le novillo prend trois grandes piques et renverse le cheval, avant qu’Adame n’enchaine sur trois belle paires de banderilles. Le Pedraza est mobile et répond à chaque toque du garçon qui lie de belles séries sur les deux cornes, sans baisser de ton. Une seule entrée a matar. Pétition majoritaire pour le garçon qui coupe sa seconde oreille de la tarde tandis que le Pedraza se voit honoré d’une vuelta posthume méritée.

Luis David Adame sort a hombros accompagné de Curro Sanchez, mayoral de Pedraza de Yeltes.

Prix au meilleur picador pour Oscar Bernal de la cuadrilla de Luis David Adame.

Reportage : Romain Tastet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les commentaires sont fermés.