Bouillargues. 8 octobre. La ganaderia François André et Baptiste Cissé récompensés.

Une entrée conséquente, placée plutôt côté soleil vu la température frisquette de ce début d’automne,  et un public venu encourager les jeunes toreros du jour et rendre hommage aux organisateurs qui persévèrent dans leur aficion et qui ont fait de cette … Lire la suite →

Nîmes. 18 septembre (tarde). Dans la famille Adame, je demande le cadet.

Clôture de la session des Vendanges par la corrida d’alternative de Luis David Adame, avec Alejandro Talavante comme parrain et Alberto Lopez Simon comme témoin, et devant des Nuñez del Cuvillo, face à une demi-chambrée et avec un vent frisquet … Lire la suite →

Nîmes. 18 septembre (matin). Nouveau triomphe pour Juan Bautista. Frayeur et deux oreilles pour Thomas Joubert.

Une avant dernière corrida qui vit le triomphe de deux toreros aux styles différents, Juan Bautista et Thomas Joubert, le premier fin technicien, le second un artiste d’apparence fragile à la recherche du toreo pur. … Lire la suite →

Nîmes. 17 septembre (tarde). C’est l’histoire du verre …

Drôle de titre me direz-vous ! Le solo de Castella m’a fait penser à l’histoire du verre rempli à moitié. Certains le verront à moitié plein, d’autres à moitié vide. Ainsi en est-il de la corrida d’hier après-midi: demi-succès ou … Lire la suite →

Nîmes. 17 septembre (matin). Juan Bautista triomphe. Les Puerto de San Lorenzo chancellent.

Une corrida matinale qui a soufflé le chaud et le froid. Le chaud, c’est Juan Bautista qui triomphe avec quelques réserves qu’on verra plus bas. Le froid est venu des toros de Puerto de San Lorenzo aux pieds d’argile dont trois durent être changés pour … Lire la suite →

Arles. 11 septembre (tarde). Un grand toro d’El Tajo.

Retour de la corrida-concours arlésienne avec six toros de différents encastes venus en terre arlésienne affirmer une bravoure supposée. Seul le quatrième concurrent, porteur du fer d’El Tajo, anima véritablement cette course qui se veut le creuset de la bravoure. … Lire la suite →

Saint-Gilles. 21 août. Thomas Joubert et le sixième Mollalta sauvent la tarde.

Une ganaderia inédite en France, voilà qui avait de quoi attirer l’attention des aficionados. Ajoutez-y la présence du presque local Thomas Joubert, celle d’Ivan Fandiño, peu vu dans nos contrées et celle de Paco Ureña, auteur d’une temporada intéressante, l’ensemble … Lire la suite →