Castelnau Rivière Basse. Miguel Andrades et l’Astarac au palmarès.

Novillo du Lartet, sorti en 6° position

Comme chaque année, à l’occasion des fêtes patronales, le club taurin de Castelnau Rivière Basse organisait une novillada non piquée concours. Au cartel cette année, des erales de Prieto de la Cal (finalement remplacé par un Albaserrada pour raison sanitaire), Albasserada, Fernay, Granier, l’Astarac et Lartet pour Jonathan VAREA, Miguel ANDRADES et Louis HUSSON. 

Sous un soleil de plomb et devant une demi-arène, le premier Albasserada (hors concours, puisqu’il remplaçait le Prieto de la Cal), pour VAREA, de belle présentation bien qu’un peu léger, s’écornait en tapant contre le premier burladero. En l’absence de sobrero, la lidia continua. L’accueil à la cape fut brouillon avec un toro faible. Bonnes paires de banderilles de Frédéric LEAL et Marc MONNET. A cause de la faiblesse du novillo, le jeune torero de Castellon de la Plana dut toreer par le haut. Il eut quelques gestes par ci par là mais pas de quoi enthousiasmer le public. Un pinchazo, une entière de coté et de travers, 2 descabellos, silence.

Le second Albaserrada, de très belle présentation sortait du toril pour ANDRADES fut accueilli par une larga au bord des tablas, avant des véroniques terminées par une demie. Le torero banderillera lui même son toro, et à trop vouloir en faire, passera complètement à côté de son tercio. Le novillo est compliqué à droite, et le torero de Jerez ne le torée pas dans le bon tempo, ni le bon sitio. Il subira une voltereta heureusement sans mal. Une entière de coté et contraire suffira et le toro ira mourir au toril en brave. Très bonne puntilla de David ROMERO. Salut puis vuelta et novillo applaudi à l’arrastre.

Le Fernay, sortit en 3ème position pour Louis HUSSON. De bonne présentation, il reçut une belle série de véroniques rématée par une demie de belle facture. El Santo nous gratifiera de deux très belles paires de palos. L’élève d’Adour Aficion commença sa faena à droite par de belles séries de derechazos mais le novillo, juste de forces, chercha l’homme à gauche et manqua un peu de transmission. Une entière atravesada et une entière pour un salut avec pétition.

Le 4ème novillo de la tarde, de la ganadéria Granier, de belle présentation bien que légèrement cornée vers le bas, posa quelques difficultés à VAREA qui se fit accrocher le capote à plusieurs reprises. Le novillo à la charge désordonnée est bon à gauche mais le torero est brouillon. Il ne se croise pas et donne les défauts au bicho. Un desplante (déplacé) viendra terminer la lidia avant deux pinchazos et une entière. Novillo avec de la caste applaudi à l’arrastre. Silence pour son adversaire.

L’Astarac, au beau gabarit et au port de tête plus qu’honorable, fit sa sortie. D’entrée, il impose sa présence en piste en mettant en difficulté ANDRADES à la cape. Le tercio de banderilles débute bien, puis sur la 3ème paire, sur un enième quiebro (peut-être celui de trop), le novillo attrape le torero et le projette violement au sol. Le torero se relève sans mal. A la muleta, le novillo part de loin, se replace seul, et repart a nouveau. Très bon à droite, il serre davantage l’homme à gauche et nouvel accrochage. Le torero est repris au sol et se releve tant bien que mal, groggy et la chaquetilla en lambeaux. Cinq pinchazos et une entière dans le flanc. Ovation et vuelta pour Andrades. Le novillo, qui aurait méritait beaucoup mieux, est quant à lui ovationné à sa sortie.

Enfin le novillo du Lartet viendra clôre cette après-midi. De très belle présentation et au gabarit imposant, mais sans excès, il est fort bien accueilli par Louis HUSSON. Bonne banderilles de Rafael CAÑADA (avec petite frayeur au passage) et Alexis DUCASSE. Le novillo a une charge brusque et courte avec quelques coups de têtes violents, et semble sur la défensive. Louis va s’accrocher et arrivera à tirer quelques derechazos. Une entière et un descabello pour un silence.

  • Le prix du meilleur novillo sera attribué et remis par Alberto AGUILAR à Jean-Louis DARRÉ pour son novillo de l’Astarac.
  • Le prix au meilleur novillero revient à Miguel ANDRADES.

Reseña et photos : Yann Bridonneau.

(http://yannbridonneau.blogspot.fr)

Les commentaires sont fermés.