AccueilLes acteurs du mundilloCastellon. Castella deux oreilles contestées.

Vendredi 8 mars. Toros de Garcia Jimenez et Olga Jimenez, mal présentés et fades, protestés pour la plupart.

El Fandi vit sortir des chiqueras un premier toro anovillado qu’il jugea prudent d’épargner au cheval. Malgré cela, le bicho arriva éteint dans la muleta du torero de Granada. A retenir un joli quite par zapopinas et le second tiers maison. Silence. La quatrième, du même tonneau, ne permit pas davantage, malgré les efforts de Fandila pour l’animer. Bonne lame au second assaut. Palmas.

Sébastien Castella eut la chance de tirer au sort un second qui afficha des qualités certaines dans la muleta après une rencontre symbolique avec la pièce montée. Le biterrois, qui sait se servir de ce genre de matériel, en profita pour dessiner de bonnes séries templées et liées, raccourcissant la distance en fin de trasteo. Entière desprendida al encuentro et oreille. Le quinto fut protesté dès son entrée (comme les autres), non seulement pour sa présentation mais aussi pour son manque de forces. Faena d’infirmier qui fit tomber une seconde oreille du palco, ce qui ne fut pas du goût d’une bonne partie du public, au point que Castella s’en défit pour la vuelta et refusa plus tard la sortie a hombros.

Miguel Angel Perera n’eut pas meilleur sorteo que ses compagnons. Face au troisième sans race et vacciné pour la forme, il composa un travail bien au-dessus des qualités du bicho, sans parvenir bien sur à faire monter la température dans le public. Silence. Trasteo de la même veine face à l’inexistant sixième et nouveau silence.

Photos : Joël Buravand.

Les commentaires sont fermés.