AccueilActualitésActualités 2016Cali. 30 décembre. Triple Puerta Grande.

Cartel international pour la dernière corrida de la Feria del Señor de los Cristales de Cali avec comme chef de lidia le matador français Sébastien Castella entouré par le colombien Luis Bolivar et l’espagnol Alberto Lopez Simon.

Un plateau relevé qui a tenu ses promesses, les trois toreros quittant la plaza de Cañavalejo a hombros après avoir coupé chacun deux oreilles, celles du colombien symboliques puisqu’associées à l’indulto du cinquième toro de la tarde, une grâce accordée sous un véritable déluge qui accompagna la lidia des deux derniers toros.

Sébastien Castella s’imposa au premier toro en dessinant une faena solide que vint entacher une mise à mort défectueuse qui priva le biterrois de trophée (salut). Le combat face au quatrième fut exemplaire, le garçon mettant à profit sa science du toreo pour composer un trasteo au cours duquel il sut utiliser sa connaissance des terrains pour tirer le meilleur d’un adversaire qui avait tendance à raccourcir ses charges. Grande épée pour rémater l’ensemble et deux oreilles justement acquises.

Luis Bolivar sut petit à petit apprendre à charger à son premier adversaire, finissant par le mettre dans sa muleta pour une faena qui aurait pu être primée si l’acier n’avait pas fait défaut (salut). Dans un ruedo converti en pataugeoire, le torero local mit tout en oeuvre pour triompher dans des conditions plus que difficiles. Sa volonté et la qualité de son travail surent toucher le public qui demanda et obtint la grâce de l’animal et deux oreilles symboliques pour Bolivar.

C’est face au troisième qu’Alberto Lopez Simon conquit le public colombien en imposant son terrain et son toreo à un adversaire qui finit par se rendre aux arguments de l’espagnol. Deux oreilles après une bonne lame et un Lopez Simon qui revendique son statut de figura en Colombie. Les conditions de lidia du sixième obligèrent le garçon à abréger (silence).

Bonne prestation des pensionnaires de la ganadería de Las Ventas del Espíritu Santo qui affichèrent de la race, le quatrième « Relevista », n° 205, 488 Kg., lidié en cinquième position, indulté par Luis Bolivar.

Les commentaires sont fermés.