AccueilActualitésActualités 2016Bayonne. 31 juillet. Oreille pour Bautista et Castella.

13882260_564941427047641_8071151380017093909_nCorrida des Fêtes de Bayonne avec un lot  de toros hétérogène porteur du fer de Montealto, bien présenté mais manquant de race dans l’ensemble pour un cartel tricolore formé par Juan Bautista, Sébastien Castella et Thomas Dufau.

13669659_564940540381063_4343299174689464237_nJuan Bautista, chef de lidia, fut confronté à un premier toro distrait qui jeta le picador au sol lors de la première des deux rencontres, la seconde pique assez dure étant administrée par le réserve. Décomposé dans la muleta, il donna peu d’options à l’arlésien qui s’en débarrassa d’une quasi-entière desprendida. Silence.

Reçu par véroniques genou en terre suivies par chicuelinas et serpentina, le quatrième afficha de meilleures dispositions. Après deux piques et un quite de Castella par chicuelinas, Juan Bautista se saisit de la muleta pour composer une faena techniquement parfaite, initiée sur la corne droite par de bonnes séries de derechazos mais baissant de ton à gauche suite à une baisse de régime du Montealto. Deux tiers de lame a recibir. Oreille.

13886958_564940490381068_6836994592815072409_nSébastien Castella reçut le second par bonnes véroniques et demie avant de le confier aux bons soins du lancier qui le ménagea lors des deux rencontres. Bonne faena ambidextre du biterrois qui sut allonger la charge de son opposant, signant notamment de bonnes séries droitières. Final en terrain de proximité par dosantinas et manoletinas avant une estocade trasera et caida. Oreille.

Deux piquess aussi pour le quinto qui sortit seul de la violente première avant de soulever le cheval au second passage.  Initiée comme souvent par une passe cambiada au centre, la faena tourna court du fait d’un toro aplomado qui retint ses charges. Estocade habile. Silence.

13925038_564940470381070_8093920608743706993_nThomas Dufau accueillit le troisième par largas avant de le confier au uhlan pour deux piques, symbolique la deuxième. Après un quite de Juan Bautista par chicuelinas, le landais débuta sa faena par passes hautes de rodillas mais ne put donner de la consistance par la suite à son trasteo, son adversaire ayant une baisse de régime. On retiendra deux séries droitières de bon niveau avant une entière contraire portée au quatrième assaut et complétée par un descabello. Silence.

Le sixième donna quelques illusions en début de lidia mais il se décomposa au dernier tiers et joua des cornes dans le leurre. A noter quelques correctes séries sur la corne droite et deux très bonnes paires de banderilles de Marco Leal appelé à saluer. Nouveau silence pour Thomas.

(Photos : Jean-Pierre Souchon)

Les commentaires sont fermés.