AccueilActualitésActualités 2015Arles : 13 septembre (matin). Une novillada intéressante.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.22.49Novillada intéressante de Robert Margé hier dans l’amphithéâtre arlésien, intéressante par le jeu des novillos mais aussi par les prestations diverses des piétons qui leur furent opposés, le solde au niveau des trophées (8 oreilles) s’avérant, comme souvent, excessif par rapport au niveau réel affiché en piste.

Egaux en âge (tous nés entre janvier et mars 2012), les novillos des Monteilles le furent un peu moins en trapio, les deux derniers avec plus de carcasse. Nobles, pleins d’alegria, ils furent les acteurs majeurs de cette matinée par une présence de tous les instants et cette novillada de luxe ne fut pas exploitée à son niveau, même si le bilan comptable au niveau des récompenses semble indiquer le contraire. Mais on ne boudera pas notre plaisir en pensant que le spectacle d’hier pourrait donner envie aux empresas de donner une part plus grande aux novilladas dans leur programmation. Elles en ont bien besoin.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.15.31Lilian Ferrani ne semble pas au mieux de sa forme actuellement. Sa volonté et son application ne sont pas en cause mais on le sent à bout d’arguments, sans l’aisance et l’inspiration affichées lors de la Feria de Pâques. Il reçut le premier par correctes véroniques et demie, les premières genou plié, puis après les deux rations de fer règlementaires, céda la place à Manolo Vanegas qui dessina deux parones et une revolera. La faena ambidextre qui suivit fut certes correcte, le garçon s’appliquant à courir la main, mais manqua cruellement de transmission, de plus le novillo un peu faiblard baissant de ton au final. Bonne entière pour la conclusion avec au passage semble-t-il un puntazo à la cuisse. Vuelta.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.18.54Le quatrième novillo, abanto de salida, permit à Lilian de revenir un peu dans la course, ses camarades ayant auparavant coupé trois oreilles. Après quelques véroniques et demie et une pique sur le réserve, Manolo Vanegas revint au quite pour trois chicuelinas et une revolera. Trois cambios por la espalda très serrés ouvrirent une faena à nouveau correcte, majoritairement droitière, mais qui ne sut vraiment toucher le public. Après une demi-lame en place, l’oreille accordée vint récompenser les efforts consentis.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.17.00Manolo Vanegas revient en France tout auréolé d’une série de bonnes performances outre-Pyrénées. Il en rapporte aussi quelques contusions qui l’empêchèrent hier d’assurer lui même les seconds tiers. Il plia élégamment le genou pour accueillir le second par véroniques et demie, puis le laissa échapper vers le picador qui ne posa pas le fer. Suivirent deux rations de fer, une sur le titulaire et l’autre sur le réserve. Andy voulut s’essayer au quite mais plusieurs génuflexions du Margé empêchèrent toute tentative d’aboutir. C’est donc par le haut que débuta une faena qui se poursuivit ensuite à mi-hauteur pour préserver l’équilibre de l’animal qui, petit à petit, reprit des forces.Manolo alterna les deux bords avec beaucoup de temple, ajoutant quelques fioritures à son travail telles molinete, capeina ou cambio por la espalda. Final ambidextre sans l’épée, entière contraire tendida après pinchazo en se jetant sur le morillo. Oreille.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.20.50Le vénézuélien reçut le quinto par larga cambiada afarolada de rodillas, véroniques et trois demies avant de le confier aux bons soins de son picador qui se fit jeter au sol sur la première charge du Margé. Remis en selle, il administra une seconde ration de fer à l’animal. Brindée à ses apoderados Didier Cabanis et Philippe Cuillé, la faena compta de bonnes séries droitières, le passage à gauche étant moins concluant suite à de nombreux enganchones mais finit a menos, au gré des forces déclinantes de l’animal qui défuncta d’une entière trasera après une longue mise en place. Deux oreilles (une de trop).

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.17.41Andy Younes a toréé avec souvent beaucoup d’élégance, mais il lui reste à peser davantage sur ses opposants. Trois parones, véronique et demie pour la réception du second qui prit deux piques, légère la seconde, puis qui fut convié par Lilian Ferrani à un quite par trois tafalleras et revolera. Après de jolies passes hautes pour gagner le centre, Andy cita de loin pour deux séries droitières, puis changea de main et resta plus marginal sur trois séries de naturelles, enganchée la dernière. Retour à droite mais le Margé réduisant ses charges, il fallut au garçon jouer en terrain de proximité. Après les traditionnelles (et pesantes) circulaires inversées, final encimista un peu embrouillé terminé par manoletinas, l’ensemble manquant de fluidité. Entière contraire après pinchazo dans l’épaule et deux oreilles justement protestées par le public.

Capture d’écran 2015-09-14 à 12.21.57Le dernier de cette matinale fut accueilli par larga de rodillas, quelques véroniques et revolera sur le passage, le garçon finissant un peu débordé.Pique traserita poussée suivie d’une seconde ration plus légère précédèrent une entrée en matière par trois bonnes séries de derechazos. Passage à gauche pour deux séries de naturelles bien exécutées, rématées par long pecho la première, par élégante trincherilla la suivante. Retour des inévitables circulaires inversées (trois, c’est trop !) puis nouveau final encimista dans lequel le garçon glissa une arrucina avant entière contraire latérale. Deux oreilles à nouveau (à un degré moindre que la première fois, la deuxième ne s’imposait pas vraiment).

Sortie a hombros pour Manolo Vanegas et Andy Younes au terme d’une matinée somme toute fort agréable.

Reseña et photos : Paco.

Les commentaires sont fermés.